Les crises sont NORMALES!

Lorsque notre enfant fait une crise au beau milieu du magasin ou dans un endroit public, c’est bien simple on voudrait disparaître!

Il crie, pleure, donne des coups de pied, mord, fait le ‘’bacon’’, lance des objets, retient son souffle jusqu’à devenir presque mauve, c’est déconcertant.

Pourquoi fait-il cela?

Il y a plusieurs causes, mais c’est souvent un signe que l’enfant n’a pas encore développé suffisamment de maîtrise sur ses émotions ou le vocabulaire nécessaire afin de les exprimer verbalement.

C’est comme essayer d’exprimer son mécontentement dans une langue qu’on ne maîtrise pas très bien!

L’apprentissage de la gestion des émotions est un long processus. La majorité des enfants auront, pendant plusieurs années, de la difficulté à exprimer leurs frustrations sans crier, pleurer de façon démesurée ou même devenir agressif.

Mais comment réagir dans ces moments? Comment faire pour accompagner mon enfant pour que ça passe plus vite?

Et bien voici 6 trucs que vous pouvez appliquer qui vous aideront à coup sûr!

1- Rester calme.

Plus votre enfant sent que vous maîtrisez la situation, plus il se sent en confiance.

Donc si vous comprenez que votre enfant ne fait pas cela contre vous, mais bien parce que son cerveau n’est pas assez mature pour gérer ses émotions, vous serez plus apte à lui offrir votre soutient.

2-Un bon câlin peut aider votre enfant à se calmer.

Mais demandez-lui d’abord si ça lui ferait plaisir. « Oh, je vois que tu es fâché, est ce qu’un câlin te ferait du bien?’’

S’il préfère pleurer un peu c’est aussi correct. Respectez sa façon de se calmer. Toutefois, prenez garde de ne pas trop en faire pour ne pas donner de l’attention négative.

3-Nommez son sentiment et soyez empathique.

‘’ Hum…tu es fâché qu’on retourne à la maison, je comprends c’est tellement agréable de jouer avec des amis.»

Votre enfant se sentira compris et saisira ce qui se passe en lui. C’est ainsi qu’il apprend à reconnaître ses émotions et à les identifier.

4-Ne cédez surtout pas!

Si votre enfant argumente, insiste ou tente de discuter, dites-lui de prendre le temps de se calmer et qu’ensuite vous pourrez discuter et trouver une solution.

5-Vous sentez votre enfant sur le point d’exploser?

Si vous sentez votre enfant sur le point d’exploser, ou si durant la crise il vous frappe, amenez-le dans un endroit plus calme et laissez-le se déposer.

S’il est plus réactif à votre présence laissez le tranquille et revenez un peu plus tard. Mais s’il est de nature plus anxieuse, restez près de lui durant ce moment pour le sécuriser.

Ce temps de pause se termine lorsque le parent sent que l’enfant est redevenu calme et qu’il est prêt à collaborer. Dans le cas contraire, on attend encore un peu.

6- Le moins d’attention possible.

Durant la crise, parlez très peu et restez de glace. Moins vous allez réagir aux provocations plus ça passera vite.

Vous devez être confiant de votre intervention. Montrez que vous comprenez ce qu’il vit, mais que vous ne céderez pas.

Et quand la crise est fini!

Faites un très petit retour sur la situation : ‘’ Tu étais fâché de devoir sortir du bain, mais c’est le temps du dodo. Tu avais besoin de te calmer un peu hein?’’

Puis on peut lui nommer quand ce sera possible de réaliser son souhait.

Si durant la crise votre enfant vous a frappé, rappelez lui que même s’il est fâché que ce n’est pas permis. Par contre, il peut aller frapper dans son oreiller si ça lui fait du bien.

Et si vous aimeriez enseigner quelque chose à votre coco suite à ce dur moment, il est préférable de le faire beaucoup plus tard dans la journée et même un autre jour, lorsqu’il sera de bonne humeur et réceptif.

Courage ! Le cerveau se construit tranquillement et au fil du temps, vous verrez que votre enfant développera des trucs pour prendre soin de lui.

Mélanie Charest
Coach Familial, formatrice en langage de signes pour bébés et conférencière
819-806-4756
melaniecoachfamilial@outlook.com
Facebook.com/melaniecoachfamilial